Accueil » Bilan Cinéma – Mars 2016

Bilan Cinéma – Mars 2016

On termine ce premier trimestre 2016 en beauté avec 11 films vus au compteur. Globalement, le bilan est très bon, ce qui me conforte dans l’idée que cette année 2016 est bien meilleure que la précédente. Trêve de bavardages, voici mes recommandations.

 

2 inratables

inratables - mars 2016

Room de Lenny Abrahamson en 140 caractères : « Au-delà d’être un film d’une puissance dramatique inouïe, Room est une expérience cinématographique de laquelle on ressort écorché. »

Brooklyn de John Crowley en 140 caractères : « Brooklyn est un film surprenant d’une délicatesse et d’un charme fous. Un mélo historique pourtant si moderne. »

4 bonnes surprises

bonnes surprises - mars 2016

Célibataire, mode d’emploi de Christian Ditter en 140 caractères max : « Bien plus profond et intelligent qu’il n’y paraît, Célibataire, mode d’emploi est une surprenante comédie inespérée. »

10 Cloverfield Lane de Dan Trachtenberg en 140 caractères max : « 10 Cloverfield Lane se révèle être une brillante « suite » à Cloverfield en prenant le contrepied du film de 2008. »

Kung Fu Panda 3 de Jennifer Yuh & Alessandro Carloni en 140 caractères max : « Avec Kung Fu Panda 3 Dreamworks pousse un peu plus sa saga vers l’émotion tout en conservant sa veine humoristique. Excellente pandaventure ! »

Five d’Igor Gotesman en 140 caractères max : « Nombreux éclats de rire devant Five, comédie française très réussie (oui ces mots peuvent s’assembler) dans lequel Niney et Civil tirent leur épingle du jeu. »

1 déception

Midnight_Special

Midnight Special de Jeff Nichols en 140 caractères max : « Avec Midnight Special, Jeff Nichols prouve encore sa parfaite maîtrise sans parvenir à vraiment m’embarquer. N’est pas Spielberg qui veut. »

2 ratages

ratages-mars2016

Divergente 3 de Robert Schwentke en 140 caractères max : « Divergente ou une franchise qui perd en intérêt au fil des épisodes. Les bénéfices se font de plus en plus minces, pas étonnant.  »

Rosalie Blum de Julien Rappeneau en 140 caractères max : « Rosalie Blum aurait pu être un très beau film si seulement il avait été correctement mis en scène. Quel dommage pour une si belle histoire… »

Et les autres en un mot… Sensuel Éperdument, inégal Batman V Superman.

 

Le casting

Comme tous les mois, j’aime décerner quelques récompenses bien subjectives. Alors, qui sont les heureux gagnants ce mois de Mars ? J’ai décidé de féliciter Lenny Abrahamson pour son remarquable travail de mis en scène dans Room (notamment dans la première partie). Le match était plus serré pour l’actrice du mois. J’ai finalement opté pour le charme et la délicatesse de Saoirse Ronan. Brie Larson ne m’en voudra pas, elle a un Oscar pour se consoler. On revient en France. Avec Éperdument, Guillaume Gallienne prouve qu’il peut être sexy, 3 ans après Les garçons et Guillaume, à table ! et ça, il fallait le faire. L’évidence voulait que j’opte pour Jacob Tremblay pour l’espoir mais non, je lui préfère François Civil qui explose littéralement grâce à Five. En ce mois de Mars, c’est une mini tête à claques. Je pense que Dakota Johnson manque malheureusement de charisme pour tenir l’affiche d’un film comme dans Célibataire, mode d’emploi. Qu’elle me fasse mentir à l’avenir, je ne demande que ça.

Casting.pptx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *